GPFS
Groupement Philatélique
France Scandinavie
Saturday
17 August 2019
printer


Hosted by PlanetHoster



P. P.   L E M A G N Y

Né à Dainville (Meuse) le 11 février 1905. Grand Prix de Rome en 1934. Hôte de la Villa Medicis de 1935 à 1938. Nommé professeur à l´Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts en 1939. Il grave de nombreuses illustrations d´ouvrages littéraires (Les fleurs du mal, Regain, Les contes de La Fontaine, Phèdre, Esther, Athalie, Marchés et Foires de Paris). Il dessine des timbres-poste à partir de 1941, mais s´il a dessiné 52 timbres français il n´en a gravé que deux: celui du jumelage de Reims et celui de George Sand. Il meurt à Versailles en juillet 1977.

Son œuvre est considérable tant par son volume (plus d’un millier d’œuvres) que par sa qualité et son évolution. En effet, parti d’un grand classissisme, il a eu une évolution artistique très importante et a consacré ses dix dernières années à produire une oeuvre très personnelle composée de plusieurs centaines de dessins d’une grande abstraction. Ceux-ci constituent un maillon important dans l’histoire du dessin du 20ème siècle et ont déjà fait l’objet de quelques expositions encore confidentielles à Montpellier et Paris notamment. Une des caractéristiques de l’ensemble de son œuvre est la continuité que l’on peut établir tout au long de celle-ci, depuis son grand prix de Rome jusqu’à ses derniers dessins. Ceux-ci ne sont pas sortis par hasard de son imagination mais ont été le fruit d’une réflexion continue qui à un moment donné s’est concrétisée par des dessins figuratifs, de nombreuses gravures, les illustrations de grandes œuvres littéraires (les Fleurs du mal, Regain, Les histoires extraordinaires d’E. Poe…) et par ses dessins de timbres. Le timbre de Pétain qu’il a dessiné et a fait l’objet de 2 gravures différentes est, compte tenu par ailleurs de l’époque, un vaste sujet d’étude à lui seul.