GPFS
Groupement Philatélique
France Scandinavie
Sunday
15 December 2019
printer


Hosted by PlanetHoster



A.   F R È R E S

Né à Paris en 1902, André Frères entre à l'Atelier du Timbre, bd. Brune, à 24 ans. Son père était lui-même graveur et la légende familiale veut qu'on lui ai confié la gravure symbolique du dernier boulon de la tour Eiffel. Comme de nombreux graveurs de cette époque, il apprend son métier en réalisant des illustrations pour des périodiques ou ouvrages. Il pratique la gravure sur bois debout et s'impose rapidement dans la gravure en taille-douce et typographie. En 1928, le travail des graveurs de l'Atelier se limitait à retoucher les poinçons réalisés à l'extérieur par des artistes de renom. Ils gravaient les signatures, ne figurant jamais sur l'original livré par l'artiste et effectuaient de légères retouches, imposées par les essais d'impression. En 1951, il grave son premier timbre-poste : le "Blason de Franche-Comté", en typographie. Par la suite, il grave de nombreuses figurines en typographie et en taille-douce pour la France, Monaco, Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), la Sarre et les colonies française. Il est l'auteur de la vignette d'essai de "Bernard Palissy", d'après une illustration du dictionnaire Larousse, et du Coq de Pierre Poulain, dont le type a été réservé aux timbres préoblitérés. La dernière gravure d'André Frères est le "Blason de Mont-de-Marsan", en 1966, l'année durant laquelle il quitte l'imprimerie.