GPFS
Groupement Philatélique
France Scandinavie
Wednesday
11 December 2019
printer


Hosted by PlanetHoster



O.   B O U C H E R Y

OMER BOUCHERY (1882-1962) est un artiste d’origine lilloise qui figure en tant que "petit maître" dans tous les dictionnaires des artistes du XXe siècle. Connu surtout comme graveur et illustrateur, il fut l’auteur de près de trois cents gravures originales, d’innombrables dessins, aquarelles, pastels et peintures à l’huile, et il illustra une trentaine de livres. La Bibliothèque Nationale de France et les musées de Lille (le Palais des Beaux-Arts et l’Hospice Comtesse) possèdent un large part de son œuvre. Son art sobre et sincère, son souci de la vérité historique et son attention aux problèmes sociaux ainsi que son travail sur l’architecture, lilloise en particulier, où il laisse s’exprimer ses origines flamandes, en font un témoin précieux et scrupuleux de son temps.

D'origine modeste, Omer Bouchery est le fils de Jules Bouchery, tanneur, et d'Élise Lefebvre, modiste. Il entre en 1896 à l’école des beaux-arts de Lille où il est l’élève de Pharaon de Winter et d’Alphonse Leroy qui l'initie à la gravure. En 1901, il continue sa formation à l'école des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Fernand Cormon et suit les cours du graveur Jules Jacquet. Il fréquente aussi l’atelier de son oncle, le sculpteur Hippolyte Lefebvre.

Premier second prix de Rome en 1912, il est médaillé d'or au Salon des artistes français de 1914 et obtient une bourse de voyage par la Société française de gravure. Mais le projet de voyage est bloqué par sa mobilisation lors de la Première Guerre mondiale. Il poursuivra sa carrière en menant de front la création de gravures originales et l'illustration. Il pratique les techniques du burin, de la taille douce, de l'eau-forte et du vernis mou. Il réalise également des gravures sur bois. Paysagiste urbain et campagnard, il représente également avec verve des scènes de la vie Lilloise.

Biographie

  • 1882 : Naissance à Lille, le 5 août, d’Omer Désiré Bouchery, troisième des quatre garçons de Jules Bouchery, tanneur, et Elise, née Lefebvre, modiste, demeurant 1 rue de l’Alcazar.
  • 1896-1900 : École des Beaux-Arts de Lille. Omer y suit les cours de gravure d'Alphonse Leroy et apprend le dessin et la peinture auprès de Pharaon de Winter.
  • 1898 : Mort de son père Jules Bouchery.
  • 1901 : Bouchery entre à l’école des Beaux-Arts de Paris. Il suit les cours de gravure de Jules Jacquet, puis du graveur bourguignon Antoine Dézarrois et, pour la peinture, ceux de Cormon. Il fréquente aussi l’atelier du sculpteur Hippolyte Lefebvre, son oncle. Il obtient dès la première année une mention d’atelier. Omer habite 245, Boulevard Raspail, dans le 14e arrondissement.
  • 1906 : Service militaire au 4e régiment d’infanterie à Lille.
  • 1907 : Il expose pour la première fois au Salon des Artistes Français et reçoit un prix d’encouragement spécial de l’État. Il y exposera ensuite tous les ans (sauf en 1921 et 1926).
  • 1912 : Bouchery obtient le premier des seconds grands Prix de Rome. Il épouse, le 21 septembre, Philomène Godaert, rencontrée à Lille. Le couple s’installe 62, avenue d’Orléans, actuelle avenue du Général Leclerc, à Paris XIVe. Naissance de sa fille Élise.
  • 1913 : Il passe un mois en Italie pour préparer les 131 gravures à l'eau-forte destinées à illustrer le livre de Prosper Mérimée, Colomba, d’après des compositions de G. Vuillier.
  • 1914 : Médaille d’or attribuée au Salon des Artistes Français pour Julien Boilly, d'après Louis Boilly. Une bourse de voyage lui est offerte par la Société Française de Gravure.
  • En semptembre, Omer Bouchery est mobilisé.
  • 1915 : Naissance de sa seconde fille, Hélène, le 4 janvier.
  • 1916 : Mort de son frère Maurice à Verdun.
  • 1918 : Naissance de son fils Pierre, le 1er mars.
  • 1919 : Omer s’installe 6, rue du Saint-Gothard, dans le 14e arrondissement de Paris.
  • 1920 : Prix Bellin-Dodet pour Jésus ressuscite la fille de Jaïre attribué au Salon des Artistes Français.
  • 1923 : Bouchery devient membre du jury du Salon des Artistes Français. Il obtient sa première commande comme illustrateur pour Ombres et Clartés de Kermario qui paraîtra l’année suivante.
  • 1924 : Séjour en Italie pour préparer les illustrations du Lys Rouge d’Anatole France (trente cinq vernis mous). Vacances en Bretagne à Saint-Quay-Portrieux. Il visite également Dinard et la côte bretonne. Il y revient encore en 1925 et 1926, puis en 1933 et 1934.
  • Nombreux voyages à Lille, pendant ces années d’entre deux guerres.
  • 1926 : Exposition d’aquarelles, dessins et gravures sur Lille, la Bretagne et l’Italie à la galerie Monsallut, 65 rue Esquermoise à Lille. Illustrations pour les Sanctuaires lillois.
  • 1927 : Prix de la Société Française de Gravure. Illustrations pour les Courettes lilloises
  • 1928 : Prix Delphin-Petit, destiné à couronner les œuvres et la carrière d’un artiste lillois (Médaille de la Société des Sciences et des Arts de Lille). Illustrations pour Au Pays des Maisons-Dieu.
  • 25 Février-12 mars : Exposition à la Galerie Monsallut à Lille.
  • Vacances dans les Pyrénées.
  • 1929 : Mort, le 14 décembre, de son frère Fernand, gazé puis trépané pendant la guerre. Illustrations pour La Bourse de Lille.
  • 1931 : Il est nommé secrétaire général de la Fédération des Artistes Graveurs et Lithographes Français. Médaille d’honneur (la plus haute distinction) de la Société Française de Gravure des Artistes Français pour Fillette au chevreau. Illustrations pour les Souvenirs du Vte de Courpière.
  • 1932 : Le président des Rosati de Flandre lui remet la Rose d’or. Illustrations pour les Fêtes médiévales en Flandre wallonne, pour Treize lettres amoureuses et pour L’Ecole des délaissés.
  • 1934 : Le 31 juillet, il est fait chevalier de la Légion d’honneur et reçoit la Médaille d'Or de la Ville de Lille. Illustrations pour les Contes d’un buveur de bière.
  • Livraison du Tricentenaire de la consécration de Lille à Notre-Dame de la Treille. Une plaquette est éditée à cette occasion par les Amis de Lille qui décernent une médaille d’or "Au graveur lillois Omer Bouchery".
  • 1936 : Le Portrait de Descartes obtient un diplôme d’honneur à l’Exposition Universelle de 1937.
  • 1937 : Le 6 mars, il est élu membre du comité directeur de la Confédération des Travailleur Intellectuels, la C.T.I., dont il était, depuis 1934, secrétaire de la commission des artistes.
  • La planche gravée Combat de coqs est acquise par la Chalcographie du Musée du Louvre.
  • Le 24 mai, lors du Congrès International de l’Art à l'Exposition Universelle, il préside la séance de clôture en tant que membre fondateur et désormais conseiller du bureau de la Confédération Internationale des Artistes Professionnels.
  • Fin juillet, il emménage dans un nouvel atelier au 71, rue de la Tombe Issoire, Paris XIVe.
  • 1938 : Il vend 25 dessins à la ville de Lille. Illustrations pour les 24 Chansons de Desrousseaux.
  • 1939 : En juin, exposition organisée par les Amis des Arts de Paris. Illustrations pour Appassionata.
  • 1940 : En janvier, il expose à la galerie Malesherbes à Paris.
  • Exode en mai-juin. Omer et Philomène retrouvent à Poitiers leur ami M. Peynaud.
  • Mort de son fils Pierre, le 23 décembre.
  • 1941 : L’Institut de France décerne à Bouchery le Prix Ary Scheffer. Illustrations pour Spiritualité de Paris.
  • Le 3 juin, mort d’Elise Lefebvre, la mère d’Omer Bouchery.
  • Omer devient secrétaire général adjoint de l'organisme Entraide des Artistes.
  • 1943 : Il participe à l’exposition “Aspects de Paris” au Musée Galliéra à Paris. Illustrations pour les Vieux hôpitaux parisiens. L’Institut de France lui décerne le prix Catenacei.
  • Il vend à la ville de Lille 36 pochades, actuellement confiées à l’Hospice Comtesse.
  • 1945 : Il est nommé Secrétaire du bureau au comité directeur de la C.T.I., et vice-président de la section du Droit d’auteur. Il devient également membre du comité de l’Association du Baron Taylor et membre du comité du Syndicat de la Propriété Artistique. Illustrations pour les Santuaires du Moyen Âge à Paris.
  • 1949 : Illustrations pour Les Cathédrales, de Chartres à Beauvais.
  • 1950 : Illustrations pour Les Fables de l’Antiquité.
  • 1951 : O. Bouchery devient attaché-vice-président de la Société Française de Gravure au Salon des Artistes français. Participe à la 56e exposition de la Société des Artistes Lillois. Illustrations pour La Chambre de commerce de Lille.
  • 1952 : Médaille d'or de la Société d'Encouragement à l'Art et à l'Industrie pour l'art appliqué à l'industrie.
  • 1953 : Voyage à Assise. Illustrations pour Jehanne la Pucelle.
  • 1955 : Voyage en Corse en septembre pour préparer les 23 illustrations du texte de Flaubert : Voyage aux Pyrénées, en Provence et en Corse. Illustrations pour Les Fioretti de saint François d’Assise.
  • 1956 : Exposition à l’Hôtel de ville de Lille, à l’occasion de la Semaine Glorieuse. Les œuvres exposées (plus de deux cents gravures et dessins) sont offertes à l’association Les Amis de Lille qui s’engage à en faire don à un musée du Folklore, qui doit s’installer dans l’Hospice Comtesse.
  • 1957 : Illustrations pour le Voyage aux Pyrénées, en Provence et en Corse de G. Flaubert.
  • 1959 : Prix Taylor pour l’ensemble de son œuvre au Salon des Artistes Français.
  • 1962 : Omer Bouchery meurt le 18 avril chez sa fille Hélène à Paris (XVe).